STELLA DUMAR - Physique quantique

« Notre peur la plus profonde n’est pas d’être inadéquats, notre peur la plus profonde est d’être puissants au-delà de toute limite. C’est notre lumière, pas notre part d’ombre, qui nous effraie le plus. Nous nous demandons, qui suis-je pour oser être brillant, magnifique, talentueux, fabuleux ? Mais en fait, qui suis-je pour ne pas l’être ? ». Marianne Williamson

La physique et biologie quantique

La recherche scientifique implique de limiter autant que possible le champ d’observation afin de voir clairement. Plus le champ est petit, plus l’attention est grande. Toutefois, au niveau des particules subatomiques, les scientifiques ont découvert que chaque particule est influencée par toutes les autres particules, et même par l’esprit/regard du chercheur/ observateur.

Et ceci est valable pour tout ce qui est matière. Ainsi, à partir du moment où on entre dans la matière et que l’on change son regard, la matière change. C’est vibratoire (tout ce qui est matière vibre). La vibration étant différente, la matière se réorganise d’une autre manière d’elle-même.

Le regard que nous posons sur nous-même, notre corps, notre esprit, les personnes qui nous entourent ,a le pouvoir de les modifier.

A partir du moment où nous acceptons cet état de fait, nous comprenons que tout ce que nous rencontrons, tout ce que nous vivons est notre propre création et que nous avons le pouvoir de changer notre vie.

Il nous suffit de passer du statut de « victime » à celui de « responsable » et non pas de coupable ; de nous responsabiliser sur ce que nous vivons afin d’en extraire le sens et de ne pas nous laisser entraîner dans la spirale de la souffrance.

Plus nous descendons en nous-même, plus nous nous observons profondément, plus nous nous comprenons et plus la matière mute d’elle-même.

Il nous suffit d’opérer une transmutation du regard.