STELLA DUMAR - Shindo la voie du coeur
Shindo, la voie du cœur

« Personne ne peut « soigner » une guerre, un abus sexuel, un viol, une agression – ni aucune autre atrocité ; les horreurs du passé ne peuvent être annulées. Ce que l’on peut traiter, ce sont les traces que le traumatisme laisse sur le corps, l’esprit et l’âme : la sensation d’oppression dans la poitrine qu’on peut étiqueter comme anxiété ou dépression ; la peur de perdre le contrôle ; la vigilance constante par crainte d’un danger ou d’un rejet ; la haine de soi ; les cauchemars et les flash-backs ; le brouillard qui empêche de se concentrer et de s’investir pleinement dans ce que l’on fait ; l’incapacité à ouvrir tout son cœur à une autre personne. »
Bessel van der Kolk 

La voie du cœur, Shindo®, est le chemin que j’ai choisi afin de venir en aide aux personnes ayant été victimes de trauma et souffrant de troubles de stress post traumatiques.

Il s’agit d’une approche centrée sur le corps, psycho sensorimotrice, expérientielle, fonctionnelle, intégrative et holistique permettant l’exploration de ses terres intérieures et une transmutation de son regard.

Shindō est le résultat de nombreuses années de recherches et d’expérience professionnelle, qui m’ont permis de mieux me comprendre et de dépasser mes propres traumatismes. Cette approche a permis ma guérison, pas à pas, ainsi que celle des personnes venant à ma rencontre.

Mon approche , en quelques mots:

1. Exploration du corps avec le Yoga et la Pleine Conscience Adaptés au Trauma (YPCAT)
2. Le choix d’une nouvelle vie en sortant de la survie avec la PsychoBiologie Quantique©®
3. La libération des maux du corps avec les soins énergétiques

Mais c’est aussi la résonance entre deux biochamps et l’attention portée à mes ressentis lorsque je suis à vos côtés. Il ne s’agit pas d’un accompagnement figé dans la forme.

POURQUOI UNE APPROCHE CENTRÉE SUR LE CORPS ?

Parce que le corps se souvient.

L’expérience traumatique passée est inscrite dans les états physiologiques présents (jusqu’au niveau cellulaire) ainsi que dans les tendances à l’action des victimes de traumatisme.

Nombreuses sont celles qui apprennent à dissocier et à compartimenter : elles peuvent être compétentes et concentrées la plupart du temps, mais passibles de s’effondrer soudainement dans des états primitifs et rigides d’impuissance et d’immobilisations lorsqu’elles sont confrontées à des situations ou à des sensations en lien avec le passé.

Certaines peuvent être conscientes de ce qu’elles ressentent, de ce qui se passe autour d’elles, des issues de sortie, mais d’autres se déconnectent, perdant ainsi le contact avec leurs sensations internes et ce qui se passe dans leur environnement.

Souvent, l’identification des mécanismes à l’œuvre et leur compréhension ne suffit pas à empêcher les personnes traumatisées à être projetées dans le temps du trauma initial. Il est nécessaire de reprogrammer ces réponses automatiques physiques ce qui implique d’utiliser des méthodes intervenant au niveau de leur capacité à entrer en contact avec leurs sensations internes (intéroception) et leurs schémas d’actions physiques.

Le traumatisme étant inscrit dans le corps, il est nécessaire pour le surmonter, de se réapproprier ce corps, d’en faire un espace sécure et de comprendre son langage. La conscience physique est le premier pas pour se libérer de la tyrannie du passé.

QU'APPELLE T-ON TROUBLE DE STRESS POST TRAUMATIQUE ?

Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) apparaît après l’exposition à un événement porteur d’une menace vitale ou d’une atteinte à l’intégrité physique. Il en est une des conséquences parmi de nombreuses autres possibles. Son développement n’est pas systématique. Si les troubles persistent au-delà d’un mois, il s’agit d’un état de stress post-traumatique.

Dans ses formes les plus graves, il peut engendrer une souffrance morale intense, des difficultés handicapantes au quotidien, des complications physiques qui altèrent profondément la vie personnelle, sociale et professionnelle et qui détériore profondément la qualité de vie de la personne qui en souffre et de son entourage.

Suite à l’événement traumatique, il résulte un changement physiologique dans le corps et dans le cerveau.
Le passé traumatique continue à influencer la perception que les individus ont de leur environnement et d’eux-mêmes, ainsi que leur positionnement par rapport au monde qui les entoure.

Il n’y a pas eu intégration de l’expérience traumatique.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES DE TRAUMATISMES ?

Les traumatismes intentionnels

  • Violences intrafamiliales : maltraitance (physique ou verbale), violences conjugales, inceste
  • Violences extérieures: délinquance, agressions, viols, prises d’otages, attentats, homicides
  • Violences institutionnelles, au travail, oppressions
  • Violences collectives d’états, guerres, génocides

Les traumatismes non intentionnels

  • Deuils, maladie grave
  • Accidents, incendies, pandémie
  • Trauma vicariant
  • Catastrophes naturelles et industrielles

QUELS SONT LES TROUBLES LIÉS AU STRESS POST TRAUMATIQUE ?

  • Reviviscence de l’événement (mémoire traumatique)
  • Comportement d’évitement (de situations rappelant l’événement)
  • Hyper activité ou d’hypo activité neurovégétative
  • Problématique d’adaptation
  •  Dissociation et détresse péri traumatique
  • Problématique de l’attachement
  • Troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie)
  • Cauchemars et troubles du sommeil
  • Images intrusives (flashback)
  • Alexithymie
  • Addictions
  • Comorbidité
  • État de stress aigu
  • Burnout
  • Automutilation…
STELLA DUMAR - Yin Yoga

LE YOGA ET LA PLEINE CONSCIENCE ADAPTÉS AU TRAUMA

À la suite d’un traumatisme, on se sent sans cesse en danger dans son corps : le passé reste présent sous la forme d’un malaise lancinant, et l’on est bombardé de signaux d’alarme internes.

STELLA DUMAR - Physique quantique

LA PSYCHOBIOLOGIE QUANTIQUE ©®

Sortir de la matrice biologique paramétrée sur la survie, le manque, la peur, la séparation et la culpabilité pour enfin choisir sa vie.

STELLA DUMAR - ENERGÉTIQUE

LES SOINS ÉNERGÉTIQUES

Le traumatisme vécu laisse son empreinte dans le corps (qui se souvient) et les maux ne pouvant être dits seront traduits par ce même corps, en entravant la bonne circulation de l’énergie vitale.